Technologies et genre : la Journée de la femme digitale s’invite au Sénégal

Ce 13 juin au Sénégal à Dakar débute la Journée de la femme digitale en Afrique (JFD). Première édition sur le Continent, cet évènement se veut un concentré de rencontres et échanges visant à inspirer et encourager toutes les femmes à innover et à entreprendre dans le secteur du digital.

Dakar, la capitale sénégalaise sera durant le 13 et le 14 juin prochain l’hôte d’un important rendez-vous mettant la question des femmes au cœur du développement digital. Il s’agit de la première édition de la Journée de la femme digitale en Afrique (JFD), un pendant de l’édition européenne.

Selon les organisateurs, la JFD constitue deux journées riches et inspirantes, résolument tournées vers une société numérique responsable plus inclusive, articulées autour de l’inspiration, de l’expérience et du networking. «Plus qu’un simple événement, la JFD est un véritable concentré de rencontres, de partages de savoir et d’expériences qui a pour ambition d’inspirer et d’encourager toutes les femmes à innover et entreprendre dans le secteur du digital», note-t-on dans le communiqué des organisateurs de l’évènement.

Pour cet important rendez-vous à Dakar, plusieurs personnalités sont attendues. On évoque plus de 350 participants, plus de 50 illustres intervenants, plus de 70 grands noms de la presse et divers partenaires. Le programme prévoit des conférences, des prix «Margaret» qui récompensent une femme digitale engagée pour un monde meilleur et met à l’honneur les fondatrices et cofondatrices de jeunes startups de moins de cinq ans basées en Europe et en Afrique ; et enfin la JFD Learning Expedition qui prévoit une plongée au cœur de l’écosystème tech sénégalais, ponctuée par la visite de plusieurs structures clés du secteur digital.

Les femmes au cœur du digital, une grande problématique

L’organisation de cet évènement vient répondre à une question importante, à savoir celle du rôle joué par les femmes dans le développement actuel des pays. Selon Delphine Rémy-Boutang, initiatrice de la JFD, alors que tous les secteurs sont impactés par la transformation digitale, l’emploi et le numérique sont intimement liés et le digital change le monde. Malheureusement, «alors que le nombre d’emplois dans le numérique ne cesse d’augmenter, le constat est sans appel : les femmes restent minoritaires dans ce secteur pourtant en pleine croissance», a-t-elle constaté.

Pour la responsable, il s’agit d’un sujet qui touche en plein cœur l’économie mondiale. «Or, pour construire un monde meilleur, il nous faut tendre vers une plus grande représentation des femmes. Il nous faut changer les mentalités, il nous faut prendre conscience collectivement de l’importance d’agir en faveur d’une plus grande mixité dans ce secteur porteur de croissance !», lance-t-elle en guise d’appel.

La JFD vient répondre à la préoccupation d’attirer plus de femmes vers le secteur du digital en les invitant à un partage d’expérience. «Les femmes doivent coopter d’autres femmes. Et parce que le Web n’a pas de frontières, il nous faut construire un monde en commun. Bâtir des ponts entre les continents, entre ces femmes qui changent le monde. Il faut que nous le fassions en Europe, mais aussi avec ce continent proche et lointain qu’est l’Afrique : le berceau de l’humanité qui peut en devenir le destin», a expliqué Rémy-Boutang.

afrique.latribune.fr

afrique.latribune.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *