Tag Archives: Tchad

Maroc_telecom_logo.svg

Tchad : l’opérateur de téléphonie mobile Tigo racheté par Maroc Telecom

L’opérateur Maroc Telecom vient d’annoncer ce jeudi la signature d’un accord avec Millicom, accord en vue d’acquérir la totalité du capital de sa filiale Tigo Tchad, opérateur de téléphonie mobile au Tchad.

La rédaction de Tchadinfos a appris aujourd’hui, 14 mars 2019, la présence du directeur Afrique du groupe Millicom à N’Djamena. Ce dernier a annoncé au staff de Tigo Tchad la signature d’un accord entre Maroc Telecom et Millicom pour l’acquisition de la filiale Tchad nous fait savoir une source autorisée.

Cette acquisition, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement à l’international de Maroc Telecom. Elle vise en outre à élargir et consolider la présence du Groupe Maroc Telecom dans la région. La réalisation de l’opération et par conséquent son accord définitif, sont soumis à certaines conditions, en particulier l’approbation des Autorités tchadiennes. Selon la même source le gouvernement du Tchad a un mois pour se prononcer sur cette acquisition.

Source : Tchad Infos

Début d’une campagne contre la censure d’Internet au Tchad

Une campagne dénommée « Maala Gatetou » (pourquoi vous avez coupé) contre la censure d’Internet est lancée, samedi à N’Djamena, par Internet sans frontières section du Tchad pour dénoncer la censure des réseaux sociaux imposée depuis mars 2018 sur l’ensemble du territoire national.
Le représentant de l’Internet sans frontière au Tchad Dariustone Blaise, a déclaré que cette première action vise à organiser une manifestation en ligne ce samedi au Tchad, justifiant qu’aujourd’hui il est difficile d’organiser une manifestation sur le terrain car, a-t-il dit, les autorités tchadiennes refusent systématiquement.

M. Blaise a souligné que cette manifestation en ligne consiste à écrire un message de mécontentement sur les réseaux sociaux pour dénoncer la censure de l’internet depuis bientôt un an au Tchad.

En réponse à cet appel, beaucoup d’internautes tchadiens ont adressé des messages aux autorités tchadiennes en interpellant directement le président Déby avec des phrases comme « monsieur le président, pourquoi vous avez coupé Internet pour nous » ou encore « libérez-nous les réseaux sociaux ».

Depuis mars 2018, l’accès aux réseaux sociaux se fait obligatoirement par le système VPN. Malgré un procès intenté contre les sociétés de téléphonie mobile, dont le verdict a été rendu en faveur du gouvernement, rien n’a changé.

APA

Tchad : Internet sans Frontières annonce cinq mois de protestation contre la censure d’Internet

Plus de deux ans années après le blocage par le gouvernement tchadien de l’accès à Internet et aux réseaux sociaux, l’organisation international Internet sans Frontières (ISF) annonce une série d’actions de protestation qui s’étendra du 19 janvier au 19 juin 2019. Soit cinq mois de bataille.

Dans un communiqué publié le 14 janvier 2019, ISF a expliqué que ces actions qui seront adossées à une campagne internationale diffusée en ligne et hors ligne, démarrera par des manifestations à Paris et à N’Djamena. ISF souligne qu’il est aussi envisagé une levée de fonds pour financer des accès VPN pour les internautes tchadiens, ainsi que des discussions sur les réseaux sociaux autour du hashtag #MaallaGatétou qui signifie « pourquoi avez-vous coupé », en arabe tchadien.

Selon ISF, le Tchad figure actuellement parmi les pires États du monde pour ce qui est du respect des droits numériques. D’après Abdelkerim Yacoub Koundougoumi (photo), le responsable Afrique centrale d’ISF, « les droits numériques des Tchadiens demeurent systématiquement bafoués. Les actions en justice devant des juridictions nationales et internationales n’ont pas permis de rétablir les droits des citoyens d’accéder à un Internet libre, ouvert et à un prix raisonnable. La cyber-brutalité et le verrouillage de l’espace numérique par les autorités tchadiennes démontrent clairement la montée des pratiques autoritaires sur Internet. Si rien n’est fait, les bienfaits d’Internet pour le progrès démocratique dans le monde, notamment en Afrique, seront réduits à néant ».

ISF estime que depuis la réélection contestée en avril 2016 du président Idriss Déby, plus de 400 000 internautes tchadiens sont régulièrement privés d’un accès normal à Internet et aux réseaux sociaux pour des raisons politiques, auquel s’ajoute « le coût exorbitant d’accès à Internet, et la qualité médiocre de la connexion, imposés par les compagnies de télécommunications ».

Source : Agence Ecofin