Tag Archives: Maroc telecom

Maroc_telecom_logo.svg

Tchad : l’opérateur de téléphonie mobile Tigo racheté par Maroc Telecom

L’opérateur Maroc Telecom vient d’annoncer ce jeudi la signature d’un accord avec Millicom, accord en vue d’acquérir la totalité du capital de sa filiale Tigo Tchad, opérateur de téléphonie mobile au Tchad.

La rédaction de Tchadinfos a appris aujourd’hui, 14 mars 2019, la présence du directeur Afrique du groupe Millicom à N’Djamena. Ce dernier a annoncé au staff de Tigo Tchad la signature d’un accord entre Maroc Telecom et Millicom pour l’acquisition de la filiale Tchad nous fait savoir une source autorisée.

Cette acquisition, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement à l’international de Maroc Telecom. Elle vise en outre à élargir et consolider la présence du Groupe Maroc Telecom dans la région. La réalisation de l’opération et par conséquent son accord définitif, sont soumis à certaines conditions, en particulier l’approbation des Autorités tchadiennes. Selon la même source le gouvernement du Tchad a un mois pour se prononcer sur cette acquisition.

Source : Tchad Infos

Mauritanie : Les trois opérateurs télécoms écopent d’une amende de 1,5 million de dollars

En Mauritanie, c’est une mauvaise nouvelle pour les opérateurs télécoms. L’Autorité de régulation des télécommunications a annoncé le 13 janvier 2018 avoir infligé une amende globale d’un peu plus de 1,5 million de dollars aux trois opérateurs de téléphonie mobile exerçant dans le pays, notamment le marocain Mauritel, filiale du groupe Maroc Telecom ; le tunisien Mattel, filiale de Tunisie Telecom et le soudanais Chinguitel, filiale de Sudatel. Pour justifier cette sanction, le régulateur évoque des défaillances dans la qualité de service.

De cette série de sanctions, Mauritel est l’opérateur qui écope le plus. A lui seul, il devra payer environ 1 million de dollars. Pour sa part, Mattel devra payer une amende d’un peu plus de 300 000 dollars, tandis que Chinguitel s’en sort avec la plus faible amende, soit environ 294 000 dollars. Selon le régulateur, ces sanctions sont la résultante d’une mission de contrôle menée du 20 octobre au 25 novembre 2018.

Cette mission avait révélé des manquements persistants sur la qualité du réseau, principalement dans la capitale Nouakchott, dans plusieurs autres villes et sur les axes routiers. Selon le régulateur, plusieurs avertissements et mises en demeures avaient déjà été adressés aux opérateurs depuis 2016. Visiblement sans grand résultats, ce qui a abouti aujourd’hui à la décision de ces sanctions.

Jephté Tchémédié

Source : Digital Business Africa