Tag Archives: Facebook

Ce que Facebook et Google savent de nous

Facebook

Facebook, WhatsApp & Instagram : pannes importantes des serveurs dans le monde entier

Vous ne parvenez pas à vous connecter à votre réseau social préféré ? N’accusez pas votre smartphone !

Depuis 17 h 12, ce mercredi 13 mars, Facebook, Instagram et WhatsApp ne fonctionnent plus pour une grande partie de leurs utilisateurs dans le monde. D’après le site Downdetector.fr, qui recense, en temps réel, les rapports de pannes, Le Sénégal est concerné, au même titre qu’une grande partie des utilisateurs du Nord de l’Europe mais également d’Asie, d’Afrique et d’Amérique.

L’Email est encore et toujours le 1er canal de communication

Selon vous quelle est l’action marketing digitale la plus rentable ? Les réseaux sociaux ? Le SMS ?
Eh bien non, il s’agit encore et toujours de l’emailing !

L’email reste, depuis sa création, le canal de communication internet doté du meilleur retour sur investissement. Il s’agit d’une solution simple à utiliser, peu coûteuse et également très pratique. Facile à mettre en œuvre et un gain de temps considérable comparé à un publipostage par exemple.

Certains pourraient penser que des campagnes de SMS marketing sont plus aisées à mettre en place. Cependant, en raison de son intrusivité, le SMS est défini par des règles précises. L’envoi de SMS commerciaux est interdit entre 20h et 10h, le dimanche et les jours fériés, ce qui n’est pas le cas des emails. En outre la tarification d’envoi des SMS est bien plus élevée.

Facebook

Facebook va supprimer son application iOS de récolte de données

Alors que l’existence de cette application vient tout juste d’être révélée par les médias, Facebook y renonce déjà. Le géant américain s’en servait pour obtenir un accès quasi-total aux informations des smartphones des 13-35 ans contre rémunération depuis plus de 2 ans.
Cette récolte s’effectue grâce à l’application Facebook Research. Alors que cette histoire s’est propagée il y a moins de 24 heures grâce à TechCrunch, le gigantesque réseau social se décide d’ores et déjà à renoncer à son application.

Mark Zuckerberg- Facebook

Les sombres « souvenirs Facebook de 2018 » de Mark Zuckerberg, imaginés par « The Guardian »

Comme chaque année, Facebook propose à ses utilisateurs de « revenir sur leurs souvenirs Facebook de 2018 », dans une vidéo, assez kitsch, générée automatiquement à partir des publications de l’année (visible à cette adresse).

Il en est un, cependant, pour qui 2018 s’est peu à peu transformée en année noire : Mark Zuckerberg, l’emblématique créateur du réseau social. Citons en vrac : le scandale Cambridge Analytica, les appels à #deletefacebook, les auditions au Congrès, les piratages et failles de sécurité de Facebook, les révélations du New York Times sur des stratégies douteuses de communication, les critiques sur le rôle de Facebook dans les violences meurtrières en Birmanie, la propagation de fake news au Brésil

« What a year it’s been », rappelle le Guardian, dans une vidéo parodique rappelant quelques-unes de ces actualités, pour le moins embarrassantes pour Facebook :

Source : lemonde.fr

Facebook

Facebook : un nouveau bug a exposé les photos de 6,8 millions de personnes

Facebook a révélé en fin de semaine dernière l’existence d’un bug de son API photo qui a affecté jusqu’à 6,8 millions de personnes sur 1.500 applications connectées à Facebook.

La faille est liée à l’autorisation que l’on accorde à une application d’accéder aux photos sur Facebook. Résultat, des photos téléchargées mais non affichées sur un profil Facebook étaient potentiellement accessibles à ces applications. Le bug a été provoqué par une erreur dans une mise à jour diffusée en Septembre.

L’API est seulement supposée permettre à une application tierce d’accéder aux photos partagées sur la timeline, mais le bug donnait un accès complet à d’autres photos, notamment celles téléchargées sur Facebook Stories ou même celles chargées mais jamais publiées.

« Par exemple, si quelqu’un télécharge une photo sur Facebook mais qu’il n’a pas fini de la poster, peut-être parce qu’il n’a plus de connexion ou qu’il doit rentrer en réunion, nous stockons une copie de cette photo pour que la personne l’ait quand elle retourne sur l’application pour compléter son post » explique Tomer Bar, le directeur technique de Facebook. Le réseau social assure que le bug n’a pas touché les photos dans Messenger.

Le bug a duré 12 jours

Le bug a perduré pendant 12 jours, entre le 13 et le 25 septembre. Facebook a indiqué qu’il allait déployer la semaine prochaine un outil permettant aux développeurs d’applications de déterminer si leurs utilisateurs ont été affectés par la faille de sécurité. Facebook avertira également par le biais d’alertes les millions de personnes dont les photos ont été exposées.

Bien que Facebook ait découvert la faille en septembre, l’entreprise explique qu’elle n’a pas communiqué pendant près de trois mois car elle enquêtait pour savoir combien de personnes étaient touchées.

Facebook dit avoir informé la Commission irlandaise de protection des données dès qu’il a découvert que la brèche était considérée comme devant être signalée en vertu des règles fixée par le RGPD au sein de l’Union européenne. « Nous avons entendu haut et fort que nous devons être plus transparents sur la façon dont nous construisons nos produits et dont ces produits utilisent les données des gens, y compris lorsque les choses tournent mal. C’est précisément le but de ce type de communication », a déclaré un porte-parole de Facebook.

On peut vérifier qu’elles applications ont accès aux photos sur Facebook en consultant les paramètres de confidentialité de son compte.

Source

Facebook

Facebook : Des utilisateurs déconnectés pour un « problème technique interne »

Des membres ont été déconnectés de force et parfois invités à changer leur mot de passe. Le réseau social estime avoir résolu le problème.

Petit début de panique chez les membres de Facebook. Le réseau social américain ne répondait plus pour une partie de ses utilisateurs habituels mercredi en début d’après-midi.

Au moment d’y accéder, un message appelant à se connecter apparaît même si l’identifiant et le mot de passe sont déjà enregistrés. Comme si le site tout entier avait buggé et avait automatiquement déconnecté le membre.

Changer le mot de passe comme solution ?

Impossible de se reconnecter à nouveau à son profil avec son mot de passe habituel.

Facebook invite l’utilisateur à modifier son mot de passe après avoir reçu un code confidentiel par e-mail ou par SMS.

La dernière fois que la multinationale avait forcé la déconnexion, en septembre dernier, une suspicion de vols de comptes concernait environ 29 millions d’utilisateurs.

Selon un porte-parole du géant américain contacté par le site leparisien.fr  : « Certains personnes nous ont signalé plus tôt dans la journée des problèmes avec Facebook. Nous sommes conscients du problème et nous travaillons actuellement à le résoudre aussi vite que possible. »

La plateforme de Mark Zuckerberg a déjà connu des problèmes de connexions il y a deux petites semaines.

Source

Vente d'une fille sur Facebook

Une fille vendue aux enchères sur Facebook au Soudan du Sud

Le 25 octobre dernier au Soudan du Sud, une jeune fille a été mise aux enchères sur Facebook, et une semaine plus tard, elle a été vendue en mariage au plus offrant. Elle était âgée de 16 ou 17 ans. Cinq hommes, dont certains étaient des membres du gouvernement, avaient fait des offres. Selon Plan International, une organisation de défense des droits des enfants, le père de la jeune fille a obtenu 500 vaches, trois voitures et 10.000 dollars en échange de sa fille.

Le réseau social a retiré le post, qui contrevient à ses règles, deux semaines après publication, mais il était déjà trop tard. Dans un communiqué, un porte-parole de Facebook a indiqué qu’ils «amélioraient constamment les méthodes utilisées pour identifier les contenus contraires [au] règlement», notamment en ayant agrandi leur équipe de sécurité, qui comprend environ 20.000 personnes.

Le directeur de Plan International pour le Soudan du Sud, George Otim, a déclaré que «cette utilisation barbare de la technologie était réminiscente des marchés aux esclaves d’un autre temps». L’association a demandé au gouvernement sud-soudanais d’enquêter sur les officiels qui avaient fait des offres en ligne.

Les militants des droits des enfants craignent que l’exemple de cette vente inspire d’autres familles désireuses de gagner de l’argent, particulièrement parce que la dot obtenue via Facebook était une des plus chères jamais payée dans la région. Selon une association d’avocates sud-soudanaises, la mère de la jeune fille n’avait pas approuvé le procédé.

Selon l’Unicef, 52% des filles du Soudan du Sud sont mariées avant l’âge de 18 ans, même si cette pratique est techniquement illégale dans le pays.

Source

Facebook lance sa nouvelle application Lasso pour concurrencer TikTok

Facebook sait comment s’y prendre pour rapidement écraser la concurrence qui commence à devenir un peut trop envahissante. Il suffit de voir comment Instagram a repris les codes à succès de Snapchat. Cette fois, pour enrayer la montée en puissance de TikTok, Facebook lance sa nouvelle appli : Lasso.

TikTok est la nouvelle application en vogue auprès des jeunes, elle a su capter leur attention à tel point qu’elle caracole en tête des téléchargements du moment.

De l’autre côté, Facebook, vieux réseau social mal défraîchi qui peine à maintenir sa jeune population autour de lui. Alors que la moitié des ados utilisent encore Facebook en 2018, ils étaient 71% à naviguer sur la plateforme quatre ans plus tôt.

Pour remédier à cette désertion, l’entreprise de Mark Zuckerberg lance Lasso, un nouveau réseau social dont le but mal dissimulé est de capturer quelques utilisateurs égarés chez TikTok.

Un concept déjà exploité

Le concept de ce nouveau réseau social consiste à s’enregistrer en dansant en synchronisation avec la musique, un concept qui ne manque pas de rappeler celui de TikTok. Il est également possible d’enregistrer de très courtes vidéos de la même manière que Vine.

Dans les lignes de The Verge, Facebook indique que “Lasso est une nouvelle application autonome pour des vidéos courtes et divertissantes – de la comédie à la beauté en passant par le fitness et plus encore. Nous sommes enthousiasmés par le potentiel de ce projet, et nous recueillerons les commentaires des gens et des créateurs.

Les trois réseaux sociaux – Facebook, Instagram et Lasso – sont connectés les uns aux autres de manière à apporter une certaine mobilité à leurs utilisateurs entre les plateformes. De la même manière les contenus de Lasso pourront s’afficher dans les stories Facebook et prochainement sur Instagram.

Étrangement, Facebook est resté muet sur le lancement de son nouveau produit, seul le Manager Produits de l’entreprise Andy Huang a annoncé la sortie du réseau social… sur Twitter. L’application est en cours de déploiement sur les plateformes Android et iOS.

Source

Il n’y a pas assez de lois en Afrique pour protéger les données des internautes en Afrique (Aisha Dabo, cyberactiviste)

Après le scandale Facebook et Cambridge Analytica, la cyberactiviste sénégalo-gambienne Aisha Dabo donne des conseils pour protéger ses données personnelles.

Après le scandale Facebook et Cambridge Analytica, la cyberactiviste sénégalo-gambienne Aisha Dabo donne des conseils pour protéger ses données personnelles.

« Il n’y a pas assez de lois en Afrique pour protéger les données » (Aisha Dabo, cyberactiviste)

Le scandale de la divulgation des données personnelles de Facebook par la firme Cambridge Analytica inquiète les activistes du numérique en Afrique.

Les activistes appellent à une prise de conscience des États africains quant aux enjeux liés à la protection des données personnelles sur le continent. C’est le cas de Aisha Dabo, activiste web sénégalo-gambienne. Elle est membre d’Africtivistes, une association de militants africains pour la démocratisation d’Internet. Elle profite de l’occasion pour donner aussi des conseils pratiques pour mieux se protéger en ligne et contourner la censure.

Aisha Dabo : Nous n’avons pas assez de systèmes qui protègent, même pas de lois. Quelles sont les lois en Afrique qui protègent les données personnelles. Et même si elles existent, jusqu’à quel niveau ? Le Kénya a un projet de loi dans ce sens. Mais les pays africains sont à différents niveaux. Nous espérons que les états africains qui ont  plus de moyens vont s’intéresser à la question des données personnelles.

DW : L’Afrique est donc fragile en matière de protection de données personnelles ?   

Aisha Dabo : Les Africains sont fragiles parce qu’ils ne savent pas comment utiliser les outils du numérique à leur disposition et ne comprennent pas les risques liés à l’utilisation de ces outils. Du coup, il est difficile pour eux de se protéger face à des attaques de virus, de malwares ou face à la surveillance ou la censure.

DW : Pouvez-vous nous donner des conseils pratiques pour protéger nos données et se protéger sur Internet ?

Aisha Dabo : Chrome à travers son extension Mailveloppe, par exemple, vous permet de crypter vos mails. Si vous voulez envoyer des messages cryptés, au-delà de WhatsApp, vous pouvez utiliser aussi l’application Signal. Avec cette application, vos contenus seront plus sécurisés parce qu’elle crypte les messages que vous envoyez. Maintenant pour ceux qui habitent dans des pays où le gouvernement fait de la surveillance, vous pouvez installer Tor qui vous permet de naviguer sans historique. Cela dit, vous ne serez pas tracés. C’est une façon de contourner la censure.

Source