Le système de supervision du trafic des télécommunications affiche un bilan satisfaisant en Tanzanie

antenne emetteur

Le Système de supervision du trafic des télécommunications (TTMS) mis au point par Global Voice Group exploité en Tanzanie affiche de résultats satisfaisant

Alors que le cap des cinq premières années de fonctionnement du TTMS a été atteint fin 2018, « son bilan d’étape est très prometteur », se félicite l’opérateur Global Voice Group.

«Ce dispositif avait été qualifié de non seulement d’une révolution, mais également l’un des plus grands succès du secteur de la communication du pays », ajoute le texte.

Le système dans sa mise en œuvre « a permis à la Tanzanian Communication Regulatory Authority (TCRA) de se distinguer en devenant le premier régulateur au monde à recourir aux technologies de l’information pour superviser les revenus de l’industrie des télécoms ».

Au départ, la TTMS, « ambitionnait de permettre à 28% des recettes des télécommunications internationales d’être versées à l’Etat, permettant au pays d’engranger jusqu’à 20 milliards de shillings tanzaniens (8,6 millions de dollars) par an ».

« Cinq ans après, le compte est bon : entre octobre 2013 et septembre 2018, 93 milliards de shillings tanzaniens (environ 40 millions de dollars) ont été collectés grâce à la supervision des appels internationaux entrants », poursuit Global Voice Group dans son bilan, ajoutant que « la TCRA bénéficie par ailleurs de la nette amélioration de la gouvernance d’un secteur essentiel au développement socio-économique du pays ».

L’Etat est loin d’être le seul bénéficiaire de cette initiative, qui a aussi profité aux opérateurs locaux, leur commission par minute étant passée de 0,08 à 0,13 centime dans l’intervalle, conclut le texte.

APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *