Linux : Linus Torvalds fait une pause pour corriger son attitude

Linux : Linus Torvalds fait une pause pour corriger son attitude

Linus Torvalds, le créateur de Linux, fait une pause dans son travail sur le noyau Linux pour travailler sur son comportement à l’égard des autres développeurs. Dans une note publiée sur la liste de diffusion du noyau Linux (LKML), Torvalds a écrit :

« Je dois modifier certains de mes comportements et je tiens à m’excuser auprès des gens que mon comportement personnel a blessé et peut-être totalement détourné du développement du noyau. »

Des attaques « désinvoltes » et « personnelles »

Pendant près de 30 ans, Torvalds a travaillé sur le noyau. Il s’est rendu célèbre – ou tristement célèbre – pour ses accès de colère dirigés contre des développeurs et d’autres personnes qui ne répondaient pas à ses attentes.

Torvalds reconnait : « Je ne suis pas une personne émotionnellement empathique et cela ne surprendra probablement personne. Moi le premier. J’ai mal compris les gens et je réalise à quel point (pendant des années) j’ai jugé une situation et contribué à un environnement non professionnel. »

Donc, « cette semaine, les gens de notre communauté m’ont confronté à ma vie passée à ne pas tenir compte de leurs émotions. Mes attaques désinvoltes dans les emails étaient à la fois peu professionnelles et inutiles. Surtout quand je les ai rendues personnelles. Dans ma quête d’un meilleur patch, cela se justifiait pour moi. Je sais maintenant que ce n’était pas correct et je suis sincèrement désolé. »

Jono Bacon, l’un des principaux consultants en stratégie communautaire, a réagi à ce changement d’état d’esprit de Torvald : « son billet aujourd’hui est un changement de posture assez remarquable pour lui, et j’encourage la communauté à le soutenir dans cette démarche. »

Bacon ajoute : « Il est facile d’oublier que Linux a été lancé par un jeune Finlandais discret dans son dortoir universitaire. Il est important de se rappeler que ce n’est pas parce que Linux a évolué avec élégance que Linus lui n’a pas su le faire. Il n’est pas une base de code, mais un être humain et les bugs sont plus difficiles à repérer et à réparer chez les humains. »

Quant à Torvalds, il va donc « prendre un peu de temps et se faire aider pour comprendre les émotions des gens et savoir y répondre de manière appropriée. » Mais ce n’est pas des adieux.  « Je ne me sens pas comme si je ne voulais pas continuer à maintenir Linux. Bien au contraire. Je *veux vraiment* continuer à faire ce projet sur lequel je travaille depuis près de trois décennies. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *